Les salles blanches dans le secteur informatique

La salle blanche est une pièce très spécifique que l’on retrouve dans de nombreux secteurs suivants, tels que le domaine pharmaceutique, la biologie, la biotechnologie, l’agroalimentaire, l’optique et la microélectronique. Aujourd’hui, on constate aussi l’utilisation des salles blanches dans le secteur informatique. Et pour cause, cette zone représente un enjeu de taille. On vous explique tout dans ce billet.

Qu’est-ce qu’une salle blanche ?

D’une manière très simple, la salle blanche désigne une zone dans laquelle la concentration des particules en suspension dans l’air fait l’objet d’un contrôle rigoureux. Plus concrètement, il s’agit d’une zone à faible empoussièrement et à atmosphère contrôlée. Souvent, une salle blanche sert à préserver les produits qui y sont fabriqués ou transformés. Elle permet aussi de protéger l’homme, c’est-à-dire le personnel, ainsi que l’environnement. Notez que l’aménagement de cette pièce va de pair avec l’achat d’équipements spécifiques, comme les vêtements de salle de blanche ainsi qu’une gamme complète de mobilier dédié à cette zone.

Pourquoi une salle blanche est-elle indispensable dans le secteur informatique ?

Le secteur informatique utilise plusieurs équipements particulièrement sensibles aux contaminations extérieures. Ces dernières risquent de détériorer les appareils sur lesquels vous travaillez. Par exemple, une petite quantité, même un simple grain de poussière, suffit pour endommager définitivement des disques durs ouverts. Pour réparer et récupérer vos données informatiques, vous aurez besoin d’une zone quasi hermétique aux poussières : une salle blanche. La récupération de vos données est en effet une tâche qui exige un maximum de soin, et ce, dans les meilleures conditions. C’est pourquoi les salles blanches dans le domaine de l’informatique sont spécialement équipées et aménagées pour garantir le succès de toute récupération de données perdues au sein d’un environnement dépourvu de poussière.

Quels sont les paramètres à contrôler dans les salles blanches informatiques ?

L’objectif premier est de minimiser l’introduction, la production et la rétention de particules dans la salle blanche. Plusieurs paramètres doivent ainsi être contrôlés et maîtrisés dans les salles blanches informatiques. Les plus pertinents sont la qualité de l’air, la température, la pression et l’hygrométrie (le degré d’humidité).

Une salle blanche doit être alimentée par une grande quantité d’air filtré par des filtres à haute efficacité. Ces filtres servent à diluer et à éliminer les particules. Il en est de même pour les bactéries et les produits chimiques présents à l’intérieur de la salle.

Il est aussi important de concevoir une salle blanche informatique avec des matériaux faciles à nettoyer qui ne génèrent ni émanations chimiques ni particules. Pour choisir le matériau de fabrication des cloisons, des sols et du plafond, vous devez par exemple étudier la concentration de particules dans la salle blanche.

Salle blanche dans le secteur informatique : quelles sont les normes en vigueur ?

On classe généralement les salles blanches ou “salles propres” selon le niveau de propreté de l’air. Il existe ainsi de nombreuses normes en vigueur. Par exemple, en Europe, la classification est décrite par la norme ISO 14644-1. La base des classifications des salles blanches est le micromètre, ou micron. Il s’agit de la quantité et de la taille des particules par volume d’air.

Un numéro de classification va de la classe ISO 9 (293 000 particules de 5 µm/m3 maximum) à ISO 1 (2 particules de 0.1 µm/m3 maximum). Plus concrètement, une salle ISO 8 contient au maximum 29 300 particules de 5 µm/m3.

Quel système de procédure et de sas pour aménager une salle blanche informatique ?

Le personnel constitue la source principale de contamination des salles blanches. Par conséquent, les personnes qui ont accès aux salles blanches doivent impérativement porter des vêtements particuliers. Le but est de minimiser la dispersion des microorganismes et des particules pouvant être générée par les cheveux, les pellicules ou encore les fibres des vêtements.

Voici quelques règles en vigueur concernant l’habillage :

  • Retirer sa veste à l’extérieur du sas
  • Entrer dans le sas, puis refermer la porte derrière soi
  • Porter des surchaussures
  • Mettre une charlotte à usage unique et une blouse propre qu’il faudra fermer intégralement

Voici quelques règles pour préserver la propreté en salle blanche :

  • Le personnel ne doit pas fumer, manger, se peigner les cheveux, se gratter la barbe, retirer ses vêtements, porter un short ou utiliser du papier essuie-tout dans la salle blanche
  • Les crayons, les gommes et les gants talqués sont strictement interdits
  • L’entreposage de carton, de bois et de mousse est interdit
  • Il est interdit d’y limer des surfaces ou d’y utiliser un chiffon duveteux

Les équipements généralement mis en place dans une salle blanche informatique sont des claviers sensitifs, des souris scellées, des porte-documents et des stylos, des disques durs, des tables, des étagères et des armoires en inox ou en PVC.